03:33NOUMEA 18:33PARIS
(+687) 46.03.00

langage

Actualités

Article de presse : Vérinage du Pont de la SLN

You are here

22/01/2016

Article de presse : Vérinage du Pont de la SLN

Ecrit le 21 janvier 2016 par la province Sud

Défi relevé pour un chantier exceptionnel

Ce n’étaient pas les 12 travaux d’Hercule mais presque. La phase délicate du chantier de réparation du pont de la SLN, qui prend fin cette nuit, représentait un défi technique et humain que les équipes provinciales et l’entreprise contractante, Arbé, ont remporté avec succès.

C’est avec quelques heures d’avance, fait suffisamment rare pour pouvoir être souligné, que cette phase des travaux en continu de réparation du pont de la SLN s’achève  et que la remise en circulation peut être effectuée. Et ce grâce au travail, 24h sur 24, des agents de la Direction de l’Equipement de la province Sud, le DEPS, de l’entreprise Arbé et de ses sous-traitants.

Une première en Nouvelle-Calédonie

Pour rappel, la province Sud avait entamé  ces indispensables travaux de réparation du pont de la SLN sur la voie express n°1 depuis le 4 janvier.  Certaines phases nécessitant d’interrompre  la circulation, de jour comme de nuit, des déviations avaient été organisées depuis le  11 janvier. Et, même si le choix d’effectuer ces travaux durant la période scolaire a permis d’en limiter l’impact sur la circulation, les automobilistes ont tout de même subi de nombreux ralentissements. Mais il devenait urgent de les entamer comme le rappelle Jean-Pierre Breymand, directeur adjoint de la Direction de l’Equipement de la province Sud : « Le pont de la SLN est en réalité constitué de deux ponts en béton armé de 28 mètres de long et datant de 1972, qui nécessitent aujourd’hui de gros travaux de réparation dont le changement des 32 appareils d’appui qui assurent la connexion entre la partie horizontale du pont et ses piles. Ils absorbent notamment les secousses et les chocs de la circulation automobile. Leur bon entretien est essentiel à la longévité globale du pont et ces travaux devraient être effectués tous les 10 ans.» Eric Lafitte, directeur des travaux chez Arbé précise : « c’est vraiment un chantier exceptionnel qui s’achève car d’habitude, on ne soulève les ouvrages que de quelques centimètres alors qu’ici, il a fallu vériner sur 60 centimètres. C’est la première fois en Nouvelle-Calédonie mais également très rare en Métropole. » Ces travaux ont par ailleurs nécessité  des compétences très pointues « puisqu’il fallait soulever tous les points d’appui en même temps et totalement à la verticale. Pour cela nous avons des personnes spécialement formées qui utilisent une centrale de vérinage automatisée reliée à des capteurs positionnés sous le pont » souligne Eric Lafitte.

 

Une centaine de personnes pour assurer la bonne marche du chantier

Les automobilistes circulant matin et soir sur le pont ne l’auront peut-être pas remarqué mais ce ne sont pas moins d’une centaine de personnes qui œuvrait à la bonne marche de ce chantier. Se relayant toutes les 8 heures, les équipes d’Arbé et les sous-traitants (une cinquantaine de personnes à chaque fois) ont travaillé sans relâche pour achever cette phase dans les temps. « 5 agents de la DEPS étaient présents en permanence afin d’assurer les points de levée à chaque étape des travaux,  ce qui a permis de tenir les délais» indique Jean-Pierre Breymand en ajoutant : « nous avons redescendu le pont ce matin, nous finissons l’enrobé de la voie et la circulation sera rouverte cette nuit ». Reste quelques semaines de travaux, exclusivement de nuit cette fois-ci, pour terminer les joints de chaussée, la signalétique, la mise en place de nouveaux dispositifs de sécurité…. Et le chantier sera définitivement achevé, à la grande satisfaction des automobilistes mais également de toutes les équipes mobilisées sur le terrain.